Pierre Paul Menegoz - Vol en parapente - Apprendre à voler - Coupe Icare - Manuel du vol libre - Le Parapente découvrir et progresser.
 Pierre Paul Menegoz - Vol en parapente - Apprendre à voler - Coupe Icare - Manuel du vol libre - Le Parapente découvrir et progresser.
 

Canicule et survol du Mt Blanc

L’accroissement extrême de la température obtenue au sol sous l’effet du rayonnement solaire est un phénomène qui semble vouloir apparaitre chaque année. Si les effets d’une canicule ne sont pas tous agréables et mettent même en danger une partie de notre population, il faut constater qu’en terme de vol libre ces occasions suscitent la passion des pilotes avec des records d’altitude maintenant fréquents. Ainsi des vols, jusque là jamais réalisés, sont bouclés et notamment le survol du Mt Blanc devenu un but pour bon nombre de pilotes. On surveille maintenant les conditions aérologiques requises, prêt à quitter femmes, enfants, travail ou planter, sans explication, le cours de l’existence pour tenter sa chance d’un vol qui ne se reproduira peut être jamais.

Hélas des comportements déraisonnables ont été observés lors de la journée du 26 juin 2019. Environ 150 pilotes se sont posés sur le géant alpin et il a été estimé que près de la moitiés d’entre eux ne possédaient ni le niveau technique de pouvoir s’y poser et d’en redécoller en sécurité ni les compétences et la préparation à la réalisation d’un vol en haute montagne. Un mort ce jour là... Ci dessous la vidéo de Gaël Chapoux Cliquez l’image

JPEG - 92.4 ko
Le 19 Août 2012. Vol au dessus du Mt Blanc. Une journée mémorable pour près de 150 pilotes dont certains (nombreux) qui se poseront au sommet du géant alpin à 4810 mètres

ou

Cliquez ici pour la version YouTube

Vu du côté de la physique : Les compréhensions du fonctionnement de la convection et des notions de stabilité et d’instabilité de l’atmosphère sont indispensables à l’anticipation de ces journées de vol exceptionnelles. Ainsi peut on conclure que malgré la présence probable de couches d’inversions, c’est l’augmentation de la température obtenue au sol dans les basses couches de l’atmosphère qui est la clef de tout. Ainsi, la température initiale (au sol) très élevée des ascendances qui en résulte leur permet de franchir chaque isothermie ou inversion et de s’élever bien au dessus des altitudes habituelles des belles journées de vol.


Instants volés
Windows Media | 105 Mo | document publié le 6 novembre 2012
XHTML 1.0 | CSS 2.1 | RSS 2.0 | Plan du site
Pierre-Paul MENEGOZ | Mentions légales
123 visiteurs hier, 524300 depuis le 2 Janvier 2009