Pierre Paul Menegoz - Vol en parapente - Apprendre à voler - Coupe Icare - Manuel du vol libre - Le Parapente découvrir et progresser.
 Pierre Paul Menegoz - Vol en parapente - Apprendre à voler - Coupe Icare - Manuel du vol libre - Le Parapente découvrir et progresser.
 

Inversion nocturne ou de rayonnement

Les nuits, plus particulièrement les nuits par ciel clair, le rayonnement terrestre (dispersé dans l’espace) a pour effet d’abaisser la température du sol. Par conduction, l’air au contact du sol voit sa température s’abaisser. La couche d’atmosphère qui le surplombe est alors plus chaude ; c’est la formation d’une inversion nocturne.

Lorsque le rayonnement solaire élève la température du sol, l’inversion se résorbe, c’est à dire que la température de la couche d’air froide en contacte avec le sol se réchauffe. Sur le schéma ci dessous l’inversion sera résorbée dès que la température de l’air au sol aura atteinte 9°. Au delà de 9°, des ascendances vont pouvoir dépasser les 100 premiers mètres du sol.

JPEG - 19.7 ko
Lorsque de l’humidité est présente au sol l’inversion nocturne peut produire la condensation de l’air dont la température s’est abaissée. Cela explique l’apparition des brouillards dans les fonds de vallée comme ici à la Coupe Icare le 3e weekend de septembre. Plus haut dans le ciel on aperçoit une strate horizontale qui condense poussières et fumées et qui révèlent la présence d’une inversion vers 1000/1200m. Une fois l’inversion nocturne résorbée (brouillards dissipés), les ascendances de la journée seront maigres, proches de la falaise et ne dépasseront pas 1200m ... Mais réjouissons nous car l’air est doux et agréable !
Brouillards au contact du sol froid
XHTML 1.0 | CSS 2.1 | RSS 2.0 | Plan du site
Pierre-Paul MENEGOZ | Mentions légales
113 visiteurs hier, 416834 depuis le 2 Janvier 2009