Pierre Paul Menegoz - Vol en parapente - Apprendre à voler - Coupe Icare - Manuel du vol libre - Le Parapente découvrir et progresser.
 Pierre Paul Menegoz - Vol en parapente - Apprendre à voler - Coupe Icare - Manuel du vol libre - Le Parapente découvrir et progresser.
 

A comme Aérologie

0 | 10

2 visiteurs quotidiens

Accélérateur

Le 12 janvier 2008, par Pierre-Paul Menegoz.
Mots-clés : .
Système permettant d’accroître la vitesse maximale du parapente. En poussant avec ses pieds sur un barreau, le pilote, par l’intermédiaire de cordelettes, agit sur l’un des nombreux systèmes qui équipent les élévateurs des parapentes. Il modifie " à piquer " le calage de son aile. En réduisant ainsi l’incidence de l’aile on peut gagner, selon les profils, entre 5 et 20 km /h. En revanche, le taux de chute augmente et le risque de fermeture frontale s’accroît. Les accélérateurs sont parfois montés avec (...)

1 visiteurs quotidiens

Afficheurs

Le 12 janvier 2008, par Pierre-Paul Menegoz.
Mots-clés : .
Les afficheurs, ou Trims, sont des systèmes qui, comme l’accélérateur, jouent sur le calage de l’aile. Ce montage constitué d’une boucle et d’une sangle est positionné sur les élévateurs « D ». Ce procédé se met en œuvre manuellement, soit par une action sur la bouclerie soit par une traction de la sangle qui y chemine. Les longueurs des élévateurs C et D sont modifiées en priorité. Le réglage de l’aile peut être « à piquer », « à cabrer » ou « au neutre ». Les différents réglages influent en première (...)

Abattée

Le 30 décembre 2007, par Pierre-Paul Menegoz.
Mots-clés : .
Passage de l’aile au-devant du pilote. En vol, une abattée se produit lors des mouvements de tangage, défini par le balancement d’avant en arrière du parapente. Mais elle peut également se produire au sol, notamment au moment du décollage lorsque l’aile, insuffisamment freinée, dépasse le pilote.

Adiabatique

Le 12 janvier 2008, par Pierre-Paul Menegoz.
Mots-clés : .
Sans échange de chaleur avec le milieu. Ainsi, les variations de température d’un volume d’air qui s’élève ou qui descend sont adiabatiques car elles sont causées par les seules variations de la pression atmosphérique dues aux changement d’altitude. On distingue les transformations adiabatiques sèches lorsque l’air est sec (-1°C par 100 mètres pour une masse d’air qui s’élève), et les transformations adiabatiques saturées (-0,6°C/100m) lorsque la vapeur d’eau contenue dans l’air a condensé (nuage).Voir aussi (...)

Allongement

Le 12 janvier 2008, par Pierre-Paul Menegoz.
Mots-clés : .
Rapport entre la longueur et la largeur d’une aile, ou relation entre la corde et l’envergure. La formule mathématique de l’allongement est le rapport entre le carré de l’envergure et la surface de l’aile. L’augmentation de l’allongement permet de réduire la traînée induite, créée par les turbulences en bout d’aile. Plus une aile est allongée, plus sa performance augmente. La majorité des parapentes ont un allongement compris entre 4 et (...)

Charge Alaire

Le 18 avril 2008, par Pierre-Paul Menegoz.
Mots-clés : , .
La charge alaire est la charge rapportée au m² d’une aile. Ainsi le PTV (Poids Total en Vol) doit être divisé par la surface de l’aile. Exemple pour un pilote de 78kg possédant un matériel de 17kg et volant sous une aile de 26m² on trouvera une charge alaire de 3,6kg environ. Les parapentes volent avec des charges alaires comprises entre 3 et 5 kilos/m². -Plus la charge alaire est élevée : plus l’aile vole vite ; plus l’aile possède des commandes de consistance ferme ; plus on obtient "du (...)

Assiette

Le 7 mars 2008, par Pierre-Paul Menegoz.
Mots-clés : .
L’assiette est l’angle compris entre le plan du profil et l’horizontale. Ainsi elle est dite "à piquer" si l’angle s’ouvre en dessous de l’horizon et "à cabrer" si l’angle s’ouvre au dessus de l’horizon. L’assiette est une référence spatiale d’une aile en référence à l’horizontale.

Angle de plané

Le 12 janvier 2008, par Pierre-Paul Menegoz.
Mots-clés : , .
Angle formé entre la trajectoire de l’aile et l’horizontale. Il est la somme de l’angle d’incidence et de l’assiette. Plus cet angle est faible, plus la trajectoire est longue, autrement dit plus le parapente peut se poser loin. L’angle de plané est évalué en air calme. En effet, les conditions aérologiques agitées modifient constamment la trajectoire du parapente.

Ascendance

Le 10 mars 2008, par Pierre-Paul Menegoz.
Mots-clés : .
Air ascendant - Thermique ou Dynamique

Angle d’incidence

Le 7 mars 2008, par Pierre-Paul Menegoz.
Mots-clés : , .
L’angle d’incidence c’est l’angle d’attaque du vent relatif sur le profil. Plus précisément il est l’angle compris entre le plan de l’aile (une droite allant du bord de fuite au bord d’attaque) et l’axe du vent relatif ou de la trajectoire.

0 | 10

XHTML 1.0 | CSS 2.1 | RSS 2.0 | Plan du site
Pierre-Paul MENEGOZ | Mentions légales
113 visiteurs hier, 409048 depuis le 2 Janvier 2009